Présentation générale des essais

Le projet de l’ADéPAM se découpe en 3 phases, comme résumé dans le schéma suivant (cliquez dessus pour l’agrandir) :

PNG - 3.9 Mo

- Phase 1 (2012-2013) : Essais en micro-parcelles au CNPMAI.

Sur la base de la connaissance du marché de l’aromathérapie par Eona, 4 plantes à huiles essentielles (HE) correspondant à un besoin dans ce secteur ont été sélectionnées pour faire l’objet d’essais en micro-parcelles au CNPMAI, cultivés en bio. Il s’agit du thym à thuyanol (Thymus vulgaris ct ’thujanol’), de l’hysope couchée (Hyssopus officinalis var. Decumbens), de l’immortelle d’Italie (Helichrysum italicum) et de la menthe poivrée (Mentha x piperita). Toutes correspondent à des marchés de niche. Le but de ces essais était d’observer le comportement de ces plantes sur le terroir de Milly d’un point de vue agronomique, de recueillir un certain nombre de données (date optimale de récolte, teneur en HE, rendement en matière fraîche, résistance au froid, à l’humidité, aux maladies…) et d’effectuer une première sélection de variétés/clones/individus à mettre en culture pour la phase 2.


- Phase 2 (2014-2016) : Essais plein champs chez des producteurs.

Première série d’essai en 2014 et en 2015 : Il s’agissait d’essais d’une surface de 1000 à 2000m2 à chaque fois, menés sur trois terroirs différents de Milly : argilo-calcaire, sablo-limoneux, sableux. Les 4 plantes ayant fait l’objet d’essais en micro-parcelles ont été finalement toutes été reprises pour les essais plein champs, étant donné les bons résultats obtenus lors de la phase 1. Deux plantes y ont été ajoutées : la sauge sclarée (Salvia sclarea) et la mélisse (Melissa officinalis). Tous les essais ont été menés en bio. Ici, l’objectif était de recueillir des données plus fiables sur la rentabilité de ces cultures (temps de travail, intrants nécessaires, rendements…).

En 2016, d’autres types d’essais plein champ sont prévus, seulement en terrain argilo-calcaire, et sur des surfaces de 0,5 ha pour 3 plantes ayant montré de bons résultats au cours de essais précédents.


- Phase 3 (à partir de 2017) : Lancement d’une production

Si les essais de 2016 sont concluants, l’objectif est de parvenir à lancer une production effective, à plus grande échelle, en fonction de la demande des entreprises partenaires, et des envies des producteurs.

Remonter